Chers producteurs de données ouvertes, mangez-les !a

Hé oui il manque un lien quoi, une stratégie, une vue d’ensemble.

Pourquoi libérer les données si c’est pour qu’elle soient différentes de celles utilisées. Il faut de la fluidité. Une donnée est intéressante lorsqu’elle est à jour, qualifiée. La donnée est vivante, c’est un flux continuel. S’ouvrir vers l’extérieur demande de regarder autour de soi. Il faut penser ce qu’on produit pour soi mais également pour les autres. Personne ne viendra piocher dans des données inertes, sans vie.

Chers producteurs de données ouvertes, mangez-les ! – Libertic – A lire ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s