L’ « Uberisation » de l’économie et le grand vertige des élites

Tous ces exemples montrent que nos managers ont peur d’être déconnectées, et, combien l’excellent livre de Laure Belot, « La déconnexion des élites » (1), touche juste. Déjà des associations, des fonctionnaires, des cadres lui disent qu’elle a mis dans le mille sur ce qu’ils sont en train de vivre, les DRH s’angoissent de ne pas trouver les formations qui permettraient de répondre au sujet. Ce qu’elle décrit c’est, bien sûr, l’accélération du monde digital. En 2013, un titre boursier a changé de main en moyenne toutes les vingt-cinq secondes, en 2008, c’était tous les deux mois. Le problème c’est surtout la perte de contrôle que cet essor induit : « En France comme dans les autres pays, les penseurs, les responsables économiques, politiques ou syndicaux découvrent une société qui ne les attend pas ».

viaL’ « Uberisation » de l’économie et le grand vertige des élites, Editos & Analyses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s