« L’économie collaborative amène à repenser notre représentation du travail » | L’Atelier : Accelerating Business

L’économie collaborative a-t-elle besoin de cadre juridique ? Quelques éléments de réponse avec Nicolas Colin, associé fondateur de The Family et Arthur Millerand, avocat à la Cour.Selon le Wall Street Journal, Uber aurait bouclé un nouveau tour de table à hauteur d’un milliard de dollars. La startup serait désormais valorisée à hauteur de 50 milliards de dollars, au même titre que Facebook. L’entreprise n’aurait pourtant que 1 000 salariés, Uber officiant en tant qu’intermédiaire. Le système pose aujourd’hui la question du droit. Il y a un peu plus d’un mois, un tribunal californien estimait que les chauffeurs d’Uber sont des salariés, remettant en cause son modèle économique et surtout, soulevant le problème du droit du travail. Mathilde Cristiani a reçu en avril dernier dans L’Atelier numérique Nicolas Colin, associé fondateur de TheFamily et Arthur Millerand, avocat à la Cour et auteur du blog Droitdupartage, sur le sujet de l’économie collaborative et droit du travail.

via« L’économie collaborative amène à repenser notre représentation du travail » | L’Atelier : Accelerating Business.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s