Safety Check

Selon Europe 1, c’est plus 5 millions de personnes qui ont utilisé le bouton d’urgence mis en place par Facebook dès vendredi soir permettant à quel que 360 millions de personnes d’être informées de la situation de leurs proches. Selon Alex Schultz, vice-président de Facebook, c’est le taux anormal d’activité sur le réseau qui a motivé Facebook a lancer la fonctionnalité à Paris, rapporte VentureBeat. “ll faut donc comprendre que les lieux sans un nombre suffisant d’abonnés au réseau ou sans intérêt pour la firme n’auront qu’à se tourner vers d’autres services”, tranche Marin Lessard sur le blog techno de Radio Canada. La sécurité nationale doit maintenant composer avec Facebook et les réseaux sociaux.

Source : Safety Check : par qui souhaitons-nous être protégés ? « InternetActu.net

Facebook devine les « j’aime » que vous auriez honte ou peur d’avouer

Très fort, à l’insu de nos points de vue, car on peut lire  un article juste pour en connaitre la teneur exacte mais sans pour autant approuver, aimer. Bref Facabook s’invite dans notre cerveau sans y être invité, c’est déroutant, pesant, envahissant, pesant.

Désormais, même si vous ne cliquez sur rien, le temps que vous passez à lire certains messages sur Facebook sera analysé par le réseau social pour tenter de comprendre vos centres d’intérêts, et donc aussi vos opinions intimes que vous n’osez déclarer publiquement.

viaFacebook devine les « j’aime » que vous auriez honte ou peur d’avouer.

Facebook est un portail, Twitter est un média

L’idée de comparer Facebook à un portail n’est pas neuve, je l’avais d’ailleurs expliqué l’année dernière en insistant sur le fait que c’est un portail « moderne » (Facebook est le premier portail du XXIe siècle). Un an plus tard, cette assertion se révèle encore plus juste, car Facebook est incontestablement LA destination universelle pour les internautes : des centaines de millions d’utilisateurs s’y connectent plusieurs fois par jour, sans raison particulière, parce qu’ils sont certains d’y trouver quelque chose à faire ou à lire. Les internautes vont sur Google quand ils doivent faire une recherche, ils vont machinalement sur Facebook dès qu’ils ont 5 minutes à perdre, parce qu’ils sont certains de trouver de quoi occuper ces 5 minutes (voire 10 ou 15). L’analogie avec un portail se justifie par le fait que Facebook ne produit aucun des contenus qu’il diffuse, ce sont les autres qui produisent et qui se servent de Facebook pour diffuser ou pour augmenter la visibilité de leurs publications, comme Yahoo! ou MSN le font.

Continuer la lecture de Facebook est un portail, Twitter est un média

L’amitié peut-elle être seulement numérique ?

En ligne nous pouvons ajuster nos mots, les éditer, les retoucher. Nous estimons qu’il est plus facile d’être présent pour d’autres parce que nous pouvons classer leurs demandes en les gardant à l’écran. Un étudiant disait : “la technologie rend les émotions faciles”. Cela signifie qu’en ligne, nos amitiés ont la température que l’on souhaite, explique Turkle. On peut les laisser à la distance que l’on souhaite. Si vous y mettez fin, cela semble n’affecter personne.

viaL’amitié peut-elle être seulement numérique ? « InternetActu.net.